Nos engagements

L'innovation

L’innovation et l’adaptation au service de l’évolution des besoins des usagers

et de la nécessaire diversification des réponses.

L’ANEF Loire s’engage dans le processus permanent de recherche de nouvelles modalités de prise en charge, adaptables modulables, personnalisées. En cela, cet engagement recoupe celui d’amélioration de la qualité tant en direction des publics que des salariés. L’innovation répond ainsi au sentiment d’impuissance des travailleurs sociaux de l’ANEF Loire, aux dérives routinières, à une certaine bureaucratisation du travail social, en interrogeant nos pratiques, nos habitudes et quelque fois notre usure professionnelle.

L’innovation ne signifie pas le bouleversement des pratiques mais les interroge en nous obligeant à expérimenter, car les réponses actuellement proposées ne correspondent pas toujours aux besoins et aux attentes des personnes accompagnées par l’ANEF Loire. Nous pouvons appeler cette réelle capacité d’écoute et d’adaptation des professionnels, soit du bricolage, soit du sur mesure, mais elle témoigne surtout de la préoccupation des salariés à bien faire le travail nécessaire pour soutenir et accompagner les personnes en situation de vulnérabilité.

L’innovation est nécessaire, porteuse de sens, respectueuse des personnes, multiple et dynamique. Ainsi l’ANEF Loire essaie d’avancer, d’évoluer, de faire bouger ses certitudes pour s’engager dans des projets nouveaux. L’ANEF Loire accepte de fait, de prendre des risques, de se remettre en question et d’accepter de s’engager dans la dynamique du changement pour avancer et se développer. L’innovation devient aujourd’hui une composante vitale pour une association.

Concrètement l’innovation pour l’ANEF Loire recouvre plusieurs formes :

  • Les réponses à appel à projet dans le sens où il s’agit d’activités nouvelles. En 2016, l’ANEF propose une réponse à l’appel à projet portant sur l’ouverture d’un CADA sous la forme d’appartements en diffus sur plusieurs communes. En 2017, réponse à un appel à projet CPH.
  • L’écriture d’un projet de prévention de la radicalisation.
  • La présentation d’un accueil de jour couplé avec un restaurant d’application pour les jeunes décrocheurs.
  • Les mesures d’observation et de soutien complémentaires à l’AED.
  • La reprise partielle d’activités d’une association.
  • La création d’un centre parental.
  • Une proposition d’accueil de jeunes mineurs non accompagnés en appartements diffus.
  • Un projet d’hébergement et d’accompagnement pour les jeunes 18/25 ans sans logement.
  • Et bien d’autres projets en cours.